Guy BOULAY

Sans titre, 2001
Lithographie
50,4 x 65,2 cm (encadrée)

n°inv. EV34

Devant nous, le noir sans séduction et sans éclat avec son mystère comme tout lieu livré à l'obscur. Est-ce le regard qui devient l'organe du toucher ? Il faut accomoder, avancer avec lenteur. Le noir n'empêche pas de voir, il retarde les moments de la vision avec ses stries ; blessures de peau, fssures et craquements. Il retient ses effets. Là où il se tend et s'interrompt, comme déchiré, le regard discerne la présence d'un feu primitif, entretenu secrètement, nourri de lui-même.

© École des beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire - 2017