Camille BLEU VALENTIN

Archives, 2018
Transfert photographie sur plaque de marbre, suivant un procédé lithographique
55 x 45 x 2 cm (encadrée)

n°inv. EAL38

La beauté est-elle toujours le début de la terreur ? Y’a-t-il une beauté qui ne soit pas terrible ? L’émergence de la beauté adoucit-elle la brutalité du réel ou n’en renforce-t-elle pas au contraire les horreurs ?

L'œuvre est déjà réservée jusqu'au 10/04/2020

© École des beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire - 2017