Anthony BODIN

Tapis de voiture x2

2017 | Diptyque, peinture glycérophtalique blanche sur tapis de voiture en caoutchouc | 100 x 50 cm | EAM16AB

Anthony Bodin développe un travail de peinture. Il interroge notamment le rapport de la peinture abstraite à l’objet industriel, en l’inscrivant singulièrement dans un processus temporel. Aussi s’approprie-t-il des objets manufacturés qui sont le support de motifs géométriques existants – compositions qu’il va souligner, couvrir ou faire vibrer. Les gestes sont simples, répétitifs et obsessionnels. Il s’agit de coller des œillets sur un tissu grand format au motif de damier jaune et noir, de repasser au stylo bic les rainures d’une nappe, de remplir au feutre les rayures d’un drap, de repeindre des boîtes thermoformées, des paillassons ou des tapis anti-dérapant. La peinture abstraite, plus ou moins optique, est partout. Foisonnante et sale, elle prolifère. Elle raille son histoire « hard edge » et ses surfaces lisses et polies, pour laisser visible une main qui rend palpable le déploiement d’un système. Car en occupant un territoire, elle remplit le temps.

Texte d’Elfi Turpin, directrice du CRAC Alsace.

POINT TECHNIQUE
4 pointes

Réserver l’œuvre

Calendrier de disponibilité de l'oeuvre