Jacques LE BRUSQ

La Brèche Opus 2

1990 | Huile sur papier | 63 x 48 cm (encadrée) | EAM55

Les peintures des années 80 vont, de ce fait, se consacrer à la figure de l’arbre. Dans les profondeurs des sous-bois, l’arbre est cette figure dont la verticalité s’impose à nous, tout en ne cessant de nous échapper. La cime perdue dans la canopée, seul le pied nous fait face. Figure isolée, pourtant anonyme dans la multitude, à notre approche, le tronc se détache de l’espace boisé auquel il appartient. « Un arbre nous fait toujours face » nous dit le peintre. Afin de portraiturer le végétal, il lui faut se rendre disponible, s’engager, prendre part au paysage. Le pied d’un arbre, c’est aussi cet espace recouvert de mousses et de lichens, que la lumière ne peut atteindre qu’après avoir été filtrée. Le vert est partout et s’impose comme couleur dominante dans la palette du peintre. L’espace va ensuite s’élargir, se dilater. Le peintre se trouve, dans les années 90, face à un nouveau paysage, celui des espaces infinis et des grandes étendues propres aux plaines de la Beauce. Pour apprivoiser cette immensité, l’immersion est encore une fois nécessaire. S’il travaille désormais à l’atelier, la recherche reste la même. Celle d’une présence, d’une évidence, d’une émotion ressentie. Pour saisir cette étendue baignée de lumière, cette « terre mise à nue », le peintre procède par plans qui, se succédant, engendrent une profondeur mystérieuse, presque irréelle.
L’artiste peint souvent à contre-jour afin de faire disparaître les détails et ne retenir que l’essentiel. Au-delà de la matérialité du motif, c’est l’idée de sa présence même qui fait sujet : « J’essayais de faire naître la peinture, l’inattendu qui se produit et qui ne peut être pensé », nous dit-il. »
Extrait du guide d’accompagnement de l’exposition Sur le motif, réalisée en 2013 au Domaine de Kerguéhennec, avec l’aimable autorisation d’Olivier Delavalade et du Domaine de Kerguéhennec.

POINT TECHNIQUE
1 point d’accroche

Réserver l’œuvre

Calendrier de disponibilité de l'oeuvre