Michel GERSON

Mehndi

2008 | Photographie | 80 x 60 cm | PAI16

Dans la continuité de mon travail sur le corps. J’ai travaillé en étroite collaboration avec Asha R.Mehta une des plus grandes spécialistes du Mehndi à Chennai. J’ai demandé à Asha de dessiner au henné, sur mon corps, les différents dessins de logos que j’ai réalisés en les mixant avec les siens de la tradition Indienne.

Chronique indienne

Quand il offre son dos au talent d’une tatoueuse de Mehndi (dessins au henné) pour imprégner son propre corps des logos redessinés par lui, des grandes banques, sociétés de transport ou autres entreprises indiennes, Michel Gerson, l’immergeur, résonne avec cette convulsion économique mondiale, la détournant au profit de l’art. N’ayant de cesse d’affirmer avec humour une singularité qui se joue des systèmes broyeurs de vies et de rêves, l’artiste décline en motifs décoratifs les signes affirmés de ces puissances. TATA, Bombay Stock Exchange Sensitive Index, Bank of Indian State, Maruti Vehicles ou Mittal s’entrelacent,
se combinent et se brodent sur des saris de soie ou se forgent en parures ornementales pour les fronts ou les oreilles des belles Indiennes. L’art peut-il servir à réenchanter le monde, selon les mots de Bernard Stiegler ?
Peut-être mais pour Michel Gerson, l’art est certainement, pour son intime nécessité, le moyen de vibrer avec le monde. Qu’il s’agisse de sa bulle privée et familiale, d’univers différents ou de territoires inconnus, Michel Gerson s’applique à la mise en correspondance de ses mondes, liant, jointant, unissant, attachant les pièces les unes aux autres en un immense arbre de la connaissance, émettant de nouvelles racines et de nouvelles tiges à l’infini.

Patricia Solini, le 19 octobre 2008

Réserver l’œuvre

L'oeuvre n'est pas disponible au prêt