Benoit RONDOT

Moteur en ligne 12 – S – 00

2011 | Technique mixte sur papier marouflé sur toile | 97 x 146 cm | EAM73

LE MENTAL POUR LES MOTEURS
Pierre Giquel, Né à Nantes comme tout le monde , 303, arts, recherches créations, Nantes, juin-juillet 2007

Figure ? Benoit Rondot en est une, à coup sûr ! Bougon élégant, empruntant parfois l’accent Gabin, il était l’invité cette année pendant 6 mois du Lieu Unique, reconstituant à une grande échelle l’atelier du peintre. Simple déplacement ou fiction ? Parfois cela s’apparentait a une série de performances effectuées des le matin jusqu’au soir avec temps forts, comme la vente publique de ses œuvres orchestrée (par Gilles Blaise) sur un ton humoristique, voir décapant. En tenue, éclabousse de peinture, arpentant les lieux, prenant rendez-vous, offrant un verre, disparaissant dans les fumées du bar. ll a déroulé un véritable empire cosmique fait de bric et de broc, de dessins, de peintures, d’objets… qu’il décrit comme << une Salle des machines, de
contrôle et de navigation >>.
Benoit Rondot est un solitaire. Lui qui dit devoir vivre une relation affective avec !es objets qu’il représente (du carton de bière au tracteur.) confie son attachement à des époques révolues.
(…) Il s’attache à faire vivre des climats colorés, goûter à des parfums, ranimer des musiques oubliées. Figuratives ou abstraites ? Les œuvres sont là, et dans son atelier qu’il ouvre chaque année au public, l’électrique frêle le gazeux, les gris bleutés d’autres pâleurs. Une bobine, un moteur, une hélice. Le lieu est physique et mental.
D’autre part Benoît Rondot aime les inventaires, les collections. Avec un soin particulier, il amasse, classe, et lorsqu’il expose, il extrait un fragment de son univers. Comme un capitaine sans son lieutenant qui réussit à nous faire aimer la baleine qu’il poursuit.

Réserver l’œuvre

Calendrier de disponibilité de l'oeuvre