Jean-Louis VIBERT

Orok

2002 | Lithographie cinq couleurs | 55 x 77 cm (encadrée) | EW15

La coiffe-masque orok est l’une des plus importantes créations de l’art plumassier des indiens Wayana-Aparaï par sa taille (jusqu’à 2 mètres de hauteur) et la complexité de sa composition. ( …)Elle est fabriquée et portée par les hommes(…) à l’occasion du rituel d’initiation masculine, et en particulier lors de la cérémonie du maraké.(…) Ce masque est censé représenter un être surnaturel (…) qui a la réputation de dévorer tout ce qui se trouve à sa portée.(…) Dans les rituels, les wayanas cherchent à « se mettre dans la peau » des entités surnaturelles en enfilant des franges d’écorces qui accompagnent toujours les masques. Jean Pierre Chaumeil dans Musée du quai Branly La Collection éd Flammarion, 2009 – Jean-Louis Vibert a choisi d’appeler cette oeuvre Orok, du nom de la coiffe-masque de plumes des indiens wayana qui vivent sur un territoire réparti entre la Guyane le Surinam et le nord du Brésil. À ses yeux ce masque de plumes colorés est symbole de danse, de festivité et de cohésion sociale. Jean-Louis Vibert adore la couleur. Toujours illustrations de ses impressions dans la nature, ses oeuvres au graphisme composé de traits qui s’attouchent en jeu perpétuel épris de liberté, composent un ensemble évocateur. Huguette Heriss Traver

Réserver l’œuvre

Calendrier de disponibilité de l'oeuvre