Romain SUZZONI

Les Lutteurs

1986 | Pointe sèche- aquatinte | 57 x 76 cm (encadrée) | E78

Soucieux du vrai métier que l’on voit réapparaitre chez certains jeunes créateurs, coloriste dans l’âme, Romain Suzzoni utilise la technique mixte, l’encre, le pastel, le lavis, la gravure en taille-douce ou bien sur bois dans un élan tendu, retenu à l’extrême. Dans un univers où, a priori règne la force (série des lutteurs des cavaliers), il nous donne à voir l’instant précis, comme fixé hors le temps, où tout peut basculer, et qui procure un sentiment d’ambigüité vis-à-vis des
personnages qu’il met en scène. Dans la banalité la plus absolue des thèmes abordés (les Baigneurs, Portraits, Autoportraits) Suzzoni va scruter le regard, le geste de l’homme encore surpris d’être. Pas de concessions, pas de provocations, pas de flirt avec les gadgets à la mode dans l’œuvre.
Romain Suzzoni à l’inverse de tant d’artistes actuels, ne nous propose pas d’images médiatiques, il va fouiner (au sens où l’entendait Kafka) derrière, s’engloutit totalement dans ce qui pourrait n’être qu’une image et rien que cela, pour nous en dévoiler ce que chacun de nous essaie de dissimuler par pudeur, par fragilité ou bien par peur.

Communiqué de presse de l’exposition de Romain Suzzoni oeuvres sur papier 1987 à la galerie Lacourière Frélaut

Réserver l’œuvre

Calendrier de disponibilité de l'oeuvre