Olivier DAVID

Un voyage en novembre

2020 | Mosaïque photographique, tirage papier fine art sur papier Hahemühle Contre-collage Dibond. | 110 x 110 cm (encadrée) | PAI31

Un voyage en novembre, produit en 2020, est né d’un voyage en Espagne en novembre 2011. Ce voyage composé de carnets photographiques, de vidéos sont autant de mosaïques possibles que de déambulations dans les deux déserts espagnols et les alentours  de Madrid. Ñ , titre générique de ce journal de bord, est un ensemble qui s’étire dans le temps et se pare de multiples combinaisons visuelles et sonores.
Installation vidéo Ñ (vidéoprojection vijing et mosaïques). Ñ est un ensemble de carnets* photos et vidéos réalisés en Espagne, ses déserts studios des Bardenas, de Tarbernas, son parc Sergio Leone, ses villes mortes nées de Vallecas et Valdeluz dans la banlieue de Madrid, le village andalous de Rodalquilar et sa mine d’or désaffectée, les palais et les vestiges de l’Alhambra dans la cité de Grenade… ainsi que d’autres lieux, évenements et actions tels l’escroquerie de l’archéologue Shinichi Fujimura, le souffle de Felix Baumgartner, un tapis de course, des parcours déportés…
Les prises de vues photos et vidéos et les prises de sons ont constitué un matériau nécessaire au développement de figures en post-production (montage, tracking, 3D, motion captures). Ces figures ont été anticipées par des notes préparatrices avant le voyage, se sont développées durant ce périple et étendues au cours du travail de post-production; “les villes témoins”, “ L’hôtel El Ventrilocuo”,“le ventre ville”, “le dessin des orbes”, “l’offrande de Fujimura”, “Des constellations pornographiques”, “Des éoliennes motorisées”, “la couleur du non-lieu”, “un météore tagué”… (ces notes, ces figures apparaissent comme inter-titrages dans les mosaïques).
Ce travail se compose, dans le cadre de son exposition, d’une vidéo-projection en boucle de la mosaiques n#1 et mosaique flottante n#2; écrans alvéolées, divisés ou apparaissent simultanément et de maniere aléatoire différents extraits des carnets
vidéos. Deux autres (rétro)projections, sur un écran divisé, sont activées par les visiteurs/monteurs/projectionnistes, via un clavier musical. En maintenant le doigt sur une touche, on découvre une proposition de montage qui peut etre coupée/composée si une autre touche est jouée…On explore ainsi comme un montage a tatons ces deux carnets vidéos; un des carnets est de nature photographique et principalement documentaire, le deuxieme est vidéo et il développe les différentes  figures indiquées auparavant.

POINT TECHNIQUE
2 points d’accroche (vis)

Réserver l’œuvre

Calendrier de disponibilité de l'oeuvre